Courant 2018, devant un café chez nos amis Alain Véro, j'apprends qu'ils projettent l'Amérique du Sud sur quatre mois pendant l'hiver 2019 2020. De leur coté c'est encore du confidentiel…De mon coté, je ne peux m'empêcher de leur souffler :vous partez seuls ou accepteriez éventuellement notre présence ? La réponse est claire et limpide. On serait heureux de partager avec cette aventure. Me voilà bien, j'arrive pour prendre un p'tit caf et je repars avec un projet de quatre mois à l'autre bout du monde. Dedette ne va pas m'aider à rester, cela ne fait aucun doute qu'elle sera partante ! La suite, vous l'avez devinée, on est en pleine préparation... Le bon moment c'est maintenant ;-))

En 1998, lors d’un voyage moto en Roumanie, nous avons passé plusieurs jours dans un orphelinat afin d’offrir aux orphelins un baptême moto et side-car ;  50 kms par baptême, il fallait que le déplacement soit optimiséJ.  Lors de cette escapade, nous avons rencontré Dan de Baia Mare,  qui depuis ce périple,  est devenu un véritable ami. Plusieurs années ensuite à travailler en France, puis un retour dans son pays natal fin 1998. Lors de la soirée organisée en l’honneur de son retour, Dan dit : "J’aimerais vous organiser un voyage en Roumanie pendant l’été 2020 ; tous les membres intéressés de notre club y seront les bienvenus". Ben Dan, tu nous connais, partager un voyage avec une équipe de joyeux lurons, ça ne peut pas se refuser !  De plus, la Roumanie, on serait très heureux d’y retourner. Sans vouloir présager de l’avenir, j’en connait déjà un petit paquet prêt à chevaucher leur destrier pour cette nouvelle aventure. Qui vivra………..

 

Souvenez-vous, La Mongolie en 2016 nous avaient charmés avec ses grands espaces, le sentiment total de liberté, la grande gentillesse de nos guides Norov et Tugsuu.  Y revenir nous avait trotté dans la tête mais de manière différente, histoire de varier les plaisirs. Une émission sur Sylvain Tesson ayant traversé le lac gelé Khosvgöl en side-car à la sortie de l’hiver nous avait donné des idées…    Lors d’une rencontre avec Odgo, l’interprète Mongole devenue une amie depuis, nous lui soufflons notre nouveau rêve. Celle-ci de répond alors : pourquoi pas en chiens de traîneaux ?   

Mais oui, en voilà une bonne idée, nous sommes toujours passionnés side-cars et motos, mais les chiens de traîneaux, on ne connaît pas. Maintenant, il nous faut contacter Norov et Tugsuu pour savoir cela est réalisable. Qui vivra verra et dans la mesure du possible, fera. A suivre !

 

Comme certains d’entre vous le savent, en dehors des deux ou trois roues, j’aime bien le sport. Encore jeunot, j’écumais déjà les routes de ma région sur mon vélo tantôt pour le tourisme, puis pendant 5 ans en compétition. En 1976, nous partirons à trois copains pour l’Andorre soit 2500 à 3000 kms en trois semaines. Du haut de nos 17 ans, sans portable bien sûr, à coucher quelquefois dans les granges, nous avons adoré ce  temps béni ou l’insouciance et la confiance en l’avenir effaçait la moindre inquiétude des ennuis possibles….  Depuis cette période, je travaille à garder cet état d’esprit.  La passion de la moto primant sur le reste, et la vie professionnelle prenant…. un certain temps, j’ai diminué fortement cette pratique du cyclisme ; mis a part quelques cols dans les Alpes en 1988,  les 20 cols les plus hauts de France sur 20 jours en 2010, le vélo a passé son temps bien au chaud au fond du garage. En  2016, la retraite se profile à l’horizon et l’idée d’un baroud en bicyclette germe lentement mais sûrement !!! 

Deux éléments incontournables : En profiter pour faire le continent ou l’on a encore pas mis les roues, j’ai nommé, l’Australie et quitte à voyager là-bas, pourquoi pas une traversée. Tout ce qui n’est pas partagé est perdu et il est hors de question de me faire ce trip tout seul. Je me dis que l’idée de le faire en tandem permettrait de lisser nos capacités sportives et continuer à construire cette complicité bien présente entre nous. Bon, ok, Dedette est toujours partante pour des trips divers et variés mais là c’est quand même 7 à 8000kms à pédaler.     

Guyno :  Dedette !  - Dedette : Oui, 

GN :J’ai un projet pour 2021.  - D : Ah bon, c’est dans quel coin ?

GN : L’Australie.  - D :Super, on n’a encore jamais fait.

GN :  Il y a juste un petit détail.  - D : ???? ?

GN : En fait, on le ferait en tandem. - D : Il faudra en acheter un. 

GN : Ben oui, forcément, tu serais partante ?  - D :Oui génial , il faudra s’entraîner avant.                  

Juste extraordinaire, imaginez, vous n’avez quasi jamais fait de sport dans votre vie d’adulte, on vous parle de plus de 7000kms à faire en vélo et vous parlez simplement de l’achat du deux roues et de l’entraînement à faire avant.  Le temps de la convaincre aura duré moins de cinq minutes. Bon, une fois qu’on a dit ça, on n’oublie pas l’effet cliquet, on ne revient plus en arrière.  Qui vivra fera…..

 

Souvenez-vous,  2009, les grands parcs Américains avec 37 copains, 14 Harley, nous vivons 5500kms d’aventures dans l’un des plus belles régions du monde. 2014, nous sommes rentrées depuis peu de notre tour du monde et l’on se retrouve chez Hugues un ami qui fête son anniversaire. Pendant la soirée, l’Aventure frappe encore une fois à la porte avec ses idées vagabondes.         Guyno, si on se refaisait l’histoire de 2009, mais pas aux Etats-Unis, pourquoi pas l’Amérique du Sud. C’est l’hémisphère Sud, les saisons sont inversées, il nous faudra partir en hiver chez nous. Et pourquoi pas un premier de l’an à Ushuaia !!!  Avec nos motos, oui c’est ça,  histoire de faire un trip inoubliable…. Nous sommes en 2014, il faut laisser du temps pour ce genre de projet, le passage 2022 2023 me paraît bien. Pourquoi cette date ? Pourquoi pas ;-))                       

Je leur dis tout de suite aux copains, ou j’attends que ça murisse ?           

Lucide mais un peu grisé par les bons breuvages offerts par notre hôte, je ne peux m’empêcher d’annoncer la nouvelle quasiment dans la foulée de son arrivée dans le mental.  Alors, comme d’hab, sauf si le ciel nous tombe sur la tête, l’effet cliquet fera son œuvre……qui vivra fera !

 
00:00 / 09:38