21 Août 2022

Pas de vélo, ça tombe plutôt bien, il a plu toute la matinée, on est resté bien à l’abri.

C’est peut-être le bon moment pour aller manger un bout au chaud. Vers midi, on monte dans notre carosse et prenons la direction de Paimpol. La bruine bien présente est magique pour remplir les restaurants !

Respecter les limitations à la lettre est ennuyeux en side-car mais mortel en auto. J’en aurais quasi du mal à rouler droit et être attentionné… Rassurons-nous, comme dirait Jean-Luc un ami : dans cinq ans, ce sera pire !!!

On retrouve à Paimpol, le charme des villes et villages des côtes bretonnes. Constructions en pierre , rues du centre ville historique pavées, port animé avec de nombreux bars et restaurants. Il y a assez de monde pour l’animation, sans saouler les promeneurs que nous sommes.

De retour à Binic, on refait le chemin des douaniers de jour cette fois-ci. C’est la sixième édition du festival Grain d’pirates ou nous sommes passés en soirée hier. Plus facile de jour pour prendre des photos, on prend quelques figurants à cette fête bon enfant.

En soirée, on échange un peu avec nos voisins en vélo. Jean-Luc et Bernard font la côte bretonne, Bernard a quatre-vingt ans et campe comme à vingt ans. Cette année, il a choisi l’aide de l’électricité, on le comprend et sommes en admiration devant cette jeunesse de l’âme ! Il fera partie de ceux qui nous auront “inspirés” pour notre avenir. Ne jamais se mettre de frein trop tôt.

Lors de la conversation, il nous explique :
 

- en début d’après-midi, le temps était très humide, j’ai eu peur de prendre froid, j’ai supprimé l’aide de la batterie pour me réchauffer !!! Vivons comme si on allait mourir demain...

Sur ces belles paroles, j’ai complété :

- et apprend comme si tu n’allais jamais mourir (citation de Gandhi).

Il est 21h, des dizaines de mouettes ont volé quelques minutes au dessus du camp sans savoir pourquoi, puis sont partis comme elle étaient venues. La magie de la nature ou notre incompétence majeure dans le domaine ! Pas un souffle d’air, la mer est d’huile, chacun profite des dernières lueurs du jour avant que la nuit s’impose en silence. L’aventure sur de nouveaux parcours reprend demain

On se sent bien, serein, heureux.

Si ça n’est pas le bonheur, on en n’est pas très loin…...

Lever de soleil au camping
Lever de soleil au camping
press to zoom
Binic (4)
Binic (4)
press to zoom
Binic (3)
Binic (3)
press to zoom
Festival Pirates Binic (1)
Festival Pirates Binic (1)
press to zoom
Binic (5)
Binic (5)
press to zoom
Festival Pirates Binic (5)
Festival Pirates Binic (5)
press to zoom
Paimpol (2)
Paimpol (2)
press to zoom
Paimpol (5)
Paimpol (5)
press to zoom
Festival Pirates Binic (6)
Festival Pirates Binic (6)
press to zoom
1/3

22 Août 2022

Au petit déjeuner, nous discutons un peu avec Jean-Luc, Bernard nos voisins. Bernard du haut de ses 80 ans accepte une photo souvenir. Puisses-tu avoir encore de belles années de quatrième âge. Merci pour l’exemple à suivre !

Dix heures, je pédale encore une fois, aujourd'hui en direction de Paimpol, Tréguier, Morlaix. Ce n’est pas le plus direct mais c’est le chemin qui respecte notre suivi frontière :-))

Vers Lannion, je mets le k-way pour la deuxième fois depuis le début du voyage (!!!). Dedette aurait fait de même avec la combinaison de pluie mais elle a préféré la voiture :-(

A ce sujet, elle trouve le charme en partie rompu avec l'automobile. A défaut de mieux, on prend ce qu’on a !

La nuée est assez courte et  j'enlève rapidement la veste anti pluie. Rien de magique au pique-nique, c’est gris, venteux, pas loin de la route passante, on n’a connu plus sympa. On ne peut pas toujours gagner.

Le camping du verger à Morlaix est notre point de chute. Bel endroit dans une ambiance camping à la ferme. Le “grand esprit” nous permet de monter la tente au sec avant que la pluie ne reprenne jusqu’au… début du repas.

La guitoune restera dans son sac à la prochaine étape ou Bernard  un ami breton, doit nous héberger chez lui au Conquet.

Sur les sites météo, les prochains jours devraient être cléments, on se dirige gentiment vers un parcours quasi cent pour cent beau temps. Ce qui, on en est bien conscient, a facilité le parcours. 

On est encore loin de la ligne d'arrivée mais on n'en a jamais été si près !!!  

Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait ou il va ;-)) (Sénèque)

Bernard, 80 ans !
press to zoom
Belle étape de 113 kms
press to zoom
Saint Michel en grève
press to zoom
1/1

23 Août 2022

Morlaix, sous préfecture du Finistère, ville d’environ 15 OOO habitants, accessoirement ville étape accueille en cette fin de matinée deux Choletais libre de bicyclette en ce 23 Août !

L’estuaire de la rivière de Morlaix long de quinze Kms a la particularité d’être navigable seulement à marée haute.

Finalisé en 1863, le viaduc de Morlaix d’une hauteur de 61 mètres est un ouvrage d’art ferroviaire situé sur la ligne Paris Montparnasse Brest.

Nous passons un petit moment dans le centre ville proche de l’église Sainte Melaine et des célèbres maisons à Pondalez.

Ces maisons à pan de bois du XVIème siècle sont uniques en Bretagne. La grande rue garde dans sa configuration actuelle, l’image de riche cité médiévale qui a duré au delà de la renaissance.

Plusieurs fresques monumentales ornent les murs de certaines constructions dont une qu’on a bien aimé avec la dame au PV !!!

En après-midi, nous filons jusqu’à la pointe de Carantec pour y voir la belle île Louët et son phare, le roc’h Gored, et le château du taureau construit pour protéger la baie des invasions.

Nous avons une fois de plus la sensation d’une multitude de curiosités naturelles ou culturelles dans notre pays gâté par la nature et son histoire ; pas surprenant d’être le premier pays touristique sur cette planète.

A la fin de notre voyage, nous aurons passé, hormis la pause quarante ans de Julien, environ cent jours à parcourir ce superbe territoire qu’est la France et l’impression de n’en connaître qu’une infime partie !!!

Voilà une bien bonne nouvelle pour continuer à découvrir ici ou ailleurs ce que dame nature nous réserve encore de surprise et ce que les générations passées ont vécu, construit, créé, osé.

Certains pensent qu’il faut faire table rase de nos cultures historiques (…), ils ont juste perdu la raison !

Morlaix (4)
Morlaix (4)
press to zoom
Morlaix (10)
Morlaix (10)
press to zoom
Eglise de Ste Melaine
Eglise de Ste Melaine
press to zoom
Morlaix (12)
Morlaix (12)
press to zoom
Entre plage de Tahiti et pointe du Cosmeur (6)
Entre plage de Tahiti et pointe du Cosmeur (6)
press to zoom
Morlaix (6)
Morlaix (6)
press to zoom
Entre plage de Tahiti et pointe du Cosmeur (1)
Entre plage de Tahiti et pointe du Cosmeur (1)
press to zoom
Sortie de Morlaix (2)
Sortie de Morlaix (2)
press to zoom
Morlaix (9)
Morlaix (9)
press to zoom
1/4

24 Août 2022

Cap à l’Ouest, pour la dernière fois…

Bernard et son amie Catherine nous attendent au Conquet proche de la pointe Saint Mathieu point le plus à l’Ouest de la France continentale.

Environ 110kms avec un vent de coté sur 80kms et de face 30 Kms. Le physique répond plutôt bien, rodé par les multiples étapes depuis le mois de Mai.

Dans le passé, quelquefois sensible aux crampes quand les efforts se prolongeaient, les dernières datent du Tourmalet, il y a… 3000 Kms !

Dans le challenge de cette grande boucle, il y avait la question de la fatigue accumulée ou non l’année de mes 64 ans. En réalité, la journée de récupération est suffisante pour repartir sans reste… Et puis, un deuxième élément apporté grâce aux différentes rencontres au fil du parcours : on peut encore être “vert” plus tard, beaucoup plus tard !

Au Conquet, c’est le grand confort, avec une chambre en vrai, une terrasse avec vue sur la mer, et la gentillesse de nos hôtes.

Bernard et Catherine ont tous les deux voyagé en de nombreux endroits et forcément, nos histoires respectives d’aventure ne manquent pas.

Bernard dans sa huitième décennie vient d’acquérir un mono Honda 300 Cm3 pour faire l’Afrique Australe en 2023 !!!

On ne devient vieux que lorsque l’on parle plus de ses souvenirs que de ses projets.

Pour cette soirée du 24 Août, le jeunesse était encore bien présente dans les échanges ;-))

Proche du  Conquet
press to zoom
Chez Bernard
press to zoom
1/1

25 Août 2022

Après un petit déjeuner à rallonge (…) on se rend sur la plage juste à coté de la maison. Catherine, Bernard et moi-même nous baignons dans une eau entre 15 et 16 degrés, vivifiant !

Bernard se baigne ici tous les jours entre Avril et fin Octobre. Nul doute que cela doit être excellent pour la santé !

En après-midi, nous passons un long moment chez l’un de ses amis Gérard, passionné et collectionneur de véhicules militaires des années 1935 à 1945. L’état des différents modèles motos, voitures, camions, équipements militaires, est parfait. Vous n’y verrez pas pas de photo de l’endroit, par discrétion et crainte des vols.

Nous passons trois heures à discuter sur sa collection, et sur bien d’autres sujets. Un bel échange comme on les aime !

En soirée, nous dînons au restaurant le Hangar du Pêcheur ou nous choisissons un excellent  Kig ha farz. Ce plat typique Breton se prépare comme un pot au feu en y mélangeant poissons et viandes !

Il est aussi composé de deux Farz à base de farine de froment et de blé noir.

L’art de la table permet de passer des moments de convivialité renouvelables à l’infini en rythmant bien agréablement nos journées !

Demain, nous prendrons la direction de Douarnenez proche de la mer d’Iroise !
 

Je ne suis pas encore allé partout, mais c’est sur ma liste ! (Susan Sontag)

Plage du Conquet
Plage du Conquet
press to zoom
L'eau à 16 degrés
L'eau à 16 degrés
press to zoom
Plage du Conquet  (2)
Plage du Conquet (2)
press to zoom
Avec Bernard et Catherine
Avec Bernard et Catherine
press to zoom
Port du Conquet (2)
Port du Conquet (2)
press to zoom
Le Conquet (3)
Le Conquet (3)
press to zoom
Le Conquet (4)
Le Conquet (4)
press to zoom
Le Conquet (5)
Le Conquet (5)
press to zoom
Le Conquet (6)
Le Conquet (6)
press to zoom
1/2

26 Août 2022

Quand on se sent bien en compagnie, et que l’on doit partir en milieu de matinée, le temps paraît tout de suite très court. Il est déjà 9h15, Guyno, prend ton dernier café, lève ton cul de la chaise et prépares-toi si tu veux être prêt vers 10h !

118 Kms au menu, c’est...suffisant ! Le camping a donné sa réponse à notre demande de réservation d’hier, il est toujours agréable d’avoir planifié l’endroit du dodo !

Le circuit est assez vallonné, le pique-nique à Plonevez Porzay au bout de 103kms fait beaucoup de bien au cycliste !

Depuis plusieurs semaines, afin d’être sûr de se retrouver sans l’ombre d’un doute, le rendez-vous des deux compères est à coté de l’église d’un village.

Une manière de voir la vie du village quand il y en a…

Le jour de “repos” c’est dans la nature que nous nous restaurons.

Au départ de Plonevez Porzay, il reste environ quinze kms pour se rendre au camping. J’ai un peu la glue et de la fatigue. En voyant le panneau Douarnenez, je me dis chouette, on est arrivé. La vue sur la ville est magnifique avec un temps encore comme d'habitude (...)  très beau !

En fait, c’est encore 6,5 Kms de montée de descentes de tournez à gauche, prenez la deuxième sortie… Un peu rincé en arrivant !

- Vous avez l’emplacement N9, il y a l’électricité et la wifi.

- Merci Madame

On sort les bagages, commençons à planter pour ensuite se rendre compte que le wifi ne fonctionne pas !

- Désolé de vous déranger, mais le wifi ne fonctionne pas au N9

- Ah, oui peut-être (…), essayer le D3

On recharge la voiture, déplantons la guitoune, et réinstallons dans le nouvel emplacement ou effectivement le wifi fonctionne.

A ce sujet, il est ici gratuit, mais impose toutes les heures de regarder une publicité sur une société de protection de l’habitat.

On nous l’avais jamais fait celle-là !

Il est 18h, on s’installe enfin dans nos fauteuils pour apprécier de… ne rien faire !

Rien de plus agréable que de se laisser aller à la fainéantise quand la journée a été bien remplie et que l’objectif du jour est atteint !

Le dîner se fait dans notre petite avancée qui protège de la fraîcheur bien présente après le coucher du soleil. Je me répète, mais ces moments réchauffent le cœur avec une intensité inattendue ..

Pour demain, nous avons décidé de ne pas faire Crozon, et irons  à la pointe du Raz. La dernière fois que nous y sommes allés, Laura notre deuxième fille, 3ans, était sur mes épaules et me demanda :

- Il est ou Papa ?

- Bien, c’est le gentil Monsieur qui t’emmène !

Elle en a aujourd’hui 33, c’était il y a trente ans !

Passer une deuxième fois vers Plogoff et sa pointe célèbre ne sera pas de trop !

Côtes Bretonnes étape du 26 Août (2)
press to zoom
Côtes Bretonnes étape du 26 Août (1)
press to zoom
Arrivée sur Douarnenez
press to zoom
Emplacement camping du 26 Août
press to zoom
1/1

27 Août 2022

La pointe du Raz, voilà un site que l’on avait quelque peu oublié et qui vaut largement le déplacement. Le temps est radieux, on s’offre une balade matinale ou nous pouvons apprécié sans retenue la beauté de l’endroit. Peu de touristes, on passe environ deux heures sur les lieux ; mis à part le parking à 8€, c’est un sans faute.

Ce territoire est un site emblématique du patrimoine naturel de Bretagne. Les commerces ont été reculé en 1996 pour laisser le coté sauvage à cette beauté de la nature.

En vivant depuis plusieurs mois dehors cent pour cent du temps, j’imagine sans peine le traumatisme vécu par les nomades sédentarisés par la contrainte suite à des conflits ou autre chose. Les Amérindiens en sont un bel exemple ! Pas surpris de constater que l’alcoolisme a fait des ravages dans ces populations. Que de gâchis dans l’histoire de l’humanité !

Jouons notre rôle de colibri pour cultiver la bienveillance, l’écoute, l’altruisme, et restons toujours éveillés pour conserver un libre arbitre indispensable pour le “tenir debout” et empêcher certaines dérives de nos sociétés..

On pique-nique vers 14h30, pour se rendre ensuite sur Douarnenez en passant par la ville d' Audierne offrant  une très belle vue sur son port de plaisance avec en fond les habitations.

Le temps est passé bien vite aujourd’hui et entre les courses et une balade le long du port de Douarnenez, l’île Tristan, nous n'aurons pas le temps de passer dans le centre de la ville.

Avoir un moment en soirée pour ne rien faire, prendre un verre sans autre occupation que d’apprécier l'instant présent est sacré !

Comme j’ai dit bien souvent à mes supérieurs dans le monde professionnel :

Je garderai toujours du temps en fin de journée pour voir les gens que j’aime !

A bon entendeur ;-))

Port de plaisance Douarnenez (2)
Port de plaisance Douarnenez (2)
press to zoom
Pointe du Raz (6)
Pointe du Raz (6)
press to zoom
Château Douarnenez
Château Douarnenez
press to zoom
Pointe du Raz (11)
Pointe du Raz (11)
press to zoom
Douarnenez (3)
Douarnenez (3)
press to zoom
Le bonheur !
Le bonheur !
press to zoom
Ile Tristan Douarnenez
Ile Tristan Douarnenez
press to zoom
Notre Dame des naufragés (1)
Notre Dame des naufragés (1)
press to zoom
Pointe du Raz (8)
Pointe du Raz (8)
press to zoom
1/3

28 Août 2022

L’aventure n’est pas terminée mais ça commence à sentir la fin du périple. On ne va plus savoir comment fonctionne une maison !!!

Un camping deux étoiles sur Hennebont, sera le lieu de villégiature pour ce 28 Août ! Tout juste cent kms, mieux que le modèle ! Pas de quoi trop s’affoler sur la route, la réception n’ouvre pas avant 16h.

On prend bien notre temps pour le pique-nique à Pont Scorff ; nous en profitons pour appeler Romain un copain du club avec qui on a fait, entre autres, le Spitzberg en Norvège. Il habite dans le coin, et ça nous ferait plaisir de le voir.

Petite parenthèse sur cette ville de 3700 habitants : pendant longtemps le gué de Pont Scorff était le seul endroit ou la rivière Scorff pouvait être franchie. C’est la raison pour laquelle les Romains y établirent un pont permettant aux villes de Nantes et Brest d’être reliées par une voie Romaine.

Encore une fois, l’étape est vent trois quart contre et à un moment fin de matinée, ça m’a gonflé un peu jusqu’à ce que je ferme mon clapet mental rapport aux conditions exceptionnelles de climat pendant cette ballade d’environ… 5000 kms !

L’emplacement au camping est à dix mètres du Blavet la rivière épine dorsale de Hennebont. La vue est dégagée, les toilettes à 30m, l’électricité et l’eau sur l’emplacement, 15€ la nuit, peu de monde, on donne la note maxi ;-))

Un petit coup de fil avec Romain permet de se donner rendez-vous pour l’apéro demain soir ; un bon moment en perspective.

A la tombée de la nuit, un groupe de corbeaux d’une quarantaine d’individus arrivent en croassant et prennent leur quartier dans les grands arbres du camping. L’horloge biologique, une intelligence supérieure à ce que nous imaginons, la nature garde encore de nombreux secrets…

Va prendre tes leçons dans la nature (Léonard de Vinci)

Roule Guyno, roule.. (1)
press to zoom
Roule Guyno, roule.. (2)
press to zoom
Pique-Nique à Pont Scorff
press to zoom
Camping Hennebont (1)
press to zoom
Camping Hennebont (2)
press to zoom
1/1

29 Août 2022

Une ballade à pied sur Hennebont commence la journée. Nous cherchons une crêperie pour ce soir, les quatre répertoriées sont fermées aujourd’hui. On finit par trouver une pizzéria, on est sauvé :-))

Le blavet fleuve côtier traverse la ville donnant du charme à cette commune de 16000 habitants. Nous passons par la promenade des remparts et la basilique Notre Dame du Paradis. Cette dernière  remarquable en extérieur, a en revanche un intérieur qui ne présente rien d’exceptionnel.

Contrairement à notre habitude, nous déjeunons au camping ou il faut le dire, le cadre est enchanteur !

La base de Lorient, complexe de Bunkers a été construite par les Allemands durant la seconde guerre mondiale. Récupérée par les Français après le conflit, elle est utilisée comme base de la marine nationale jusqu’en 1997.

Le site est maintenant reconverti en un pôle nautique spécialisé dans la plaisance et la course au large.

Nous y découvrons de superbes catamarans, trimarans ainsi que des monocoques de compétition.

On a la chance de passer sur les lieux pendant la préparation d’un convoi exceptionnel du dernier maxi trimaran banque populaire d’Armel Le Cléac’h.

Les chiffres sont impressionnants : 32 mètres de long 23 mètres de large avec un mât de 35 m, 16 tonnes !!! Sans être de la partie, ça donne le tournis. Vu de prêt hors de l'eau, c'est spectaculaire

A chacune de ses sorties, il a atteint les 40 nœuds sans le pousser à son maximum. 74 kms h sur l’eau c’est juste énorme !!!

En soirée, on retrouve Romain et passons comme on pouvait s’en douter un très bon moment. Un peu comme si on s’était quitté la veille. La pizza était de plus délicieuse, ce qui ne gâche rien !

Demain, la Roche Bernard verra un cycliste et une Swift investir un emplacement de l’un de ses campings pour une ou deux journées fonction des prévisions météo.

Dans quelques jours, ces moments extra ordinaires (en deux mots) entreront dans la case des souvenirs !

Hennebont
Hennebont
press to zoom
Eric Tabarly
Eric Tabarly
press to zoom
Catamaran Edmond de Rothschild 35 mètres ! (2)
Catamaran Edmond de Rothschild 35 mètres ! (2)
press to zoom
Avant et arrière du même catamaran (1)
Avant et arrière du même catamaran (1)
press to zoom
Repas avec Romain
Repas avec Romain
press to zoom
Sous marin base de Lorient (1)
Sous marin base de Lorient (1)
press to zoom
Avant et arrière du même catamaran (2)
Avant et arrière du même catamaran (2)
press to zoom
Nouveau géant des mers Banque Populaire 32m x 23m (2)
Nouveau géant des mers Banque Populaire 32m x 23m (2)
press to zoom
Hennebont (4)
Hennebont (4)
press to zoom
1/4

30 Août 2022

Les étapes se comptent désormais sur les doigts d’une petite main !!! On est dans le trois deux un, terminé !!!

Pascal un ami ayant un projet similaire pour l’année prochaine me disait dans un message qu’il sentait dans les commentaires le bonheur du projet quasi accompli mais aussi une certaine lassitude !

C’est humain, quand l’arrivée se rapproche, il s’installe comme une hâte difficilement explicable en même temps qu’une prise de conscience du moment présent à apprécier à sa juste mesure.

Aujourd'hui, comme de temps en temps, on brasse un peu de vent avec les circuits voiture, vélo, pour se retrouver comme par magie à un croisement perdu dans la nature. C’est l’heure de déjeuner, il y a à ce carrefour, un bel espace devant un pré ou une jument et son poulain laisse le temps passer sereinement à l’ombre d’un arbre ! Il fait chaud, et la traditionnelle bière d’abbaye du pique-nique est appréciée à sa juste  valeur ;-))

Seize kms pour finaliser et planter pour la dernière fois au camping “Les écuries de la croix neuve” proche de La Roche-Bernard.

L’emplacement est bof, on a connu plus magique. Bien souvent, on a remarqué qu’il faut un certain temps pour s’imprégner d’un nouvel endroit. En fin de soirée, on avait déjà la dent moins dure envers ce petit bout de terrain !

Avant le dîner, on se dit qu’aller prendre un verre le long du port de la Roche-Bernard nous fera le plus grand bien. Il est 18h30, l’endroit est charmant mais on ne trouve pas de bar pour se désaltérer !!!

- Nous sommes fermés entre 18 et 19h,

- Ah non, on réserve maintenant les tables pour le restaurant !

Sur une vitrine, on peut y lire :établissement fermé nous ne trouvons pas de personnel !

Bref, on rentre le gosier sec mais notre glacière qui après la chaude journée avait bien eu du mal à faire correctement son travail :-(, contenait le nécessaire..

Un homme seul loue, à coté de notre tente, un chalet à l’année. Devant celui-ci, une coccinelle cabriolet dans un état magnifique.

Lors d’un croisement de regard, je le félicite pour sa belle automobile. On échange quelques mots et il rentre chez lui.

Pendant le dîner, il vient nous voir :

- Si vous voulez un pain de glace pour demain, je peux vous en préparer un dans mon petit congélateur. Je me lève assez tard, je vais vous faire voir ou vous pourrez le récupérer.

Ou comment un geste sympathique est initié juste par un échange banal sur la beauté de son véhicule… Il faut quelquefois peu de choses pour favoriser le contact comme il en faut aussi assez peu pour le bloquer…

Les prévisions météo pour demain sont bonnes contrairement au surlendemain. Nous décidons de faire sauter la journée de repos pour enclancher sans pause demain !

Plus que deux étapes avec un temps incertain, on va faire dans le luxe pour la fin de cette histoire, en louant un mobil-home ;-))

La camping “La petite maison dans la prairie” sur Sallertaine est à 115 kms de Nivillac.

 

La nuit devra être bonne..

La Roche Bernard (1)
La Roche Bernard (1)
press to zoom
La Roche Bernard (3)
La Roche Bernard (3)
press to zoom
Pique-nique du 30 Août 2022 (2)
Pique-nique du 30 Août 2022 (2)
press to zoom
La Roche Bernard (5)
La Roche Bernard (5)
press to zoom
La Roche Bernard (4)
La Roche Bernard (4)
press to zoom
Pique-nique du 30 Août 2022 (1)
Pique-nique du 30 Août 2022 (1)
press to zoom
Emplacement du 30 Août
Emplacement du 30 Août
press to zoom
La Roche Bernard (7)
La Roche Bernard (7)
press to zoom
La Roche Bernard (9)
La Roche Bernard (9)
press to zoom
1/2

31 Août 2022

Un peu tendus ce matin, pour une bricole mais les mots ont leurs importances, je m’explique :

Pour le parcours du jour, on veut prendre par le pont de Saint Nazaire pour plusieurs raisons :

Il fait passer par la côte, l’endroit est superbe, et est autorisé aux vélos. En regardant sur le net, on y lit tout de même : formellement déconseillé pour les cyclistes

La météo de la matinée est bonne mais des rafales de vent feront leurs apparitions en début d’après-midi. Par expérience, j’ai appris que le “formellement déconseillé” est utilisé abusivement depuis le sacro saint concept du principe de précaution apparu sous le gouvernement Chirac...

Si les cyclistes avaient des accidents fréquents sur ce pont, il y a bien longtemps que le traverser serait interdit. N’empêche que ce “formellement déconseillé” me met un peu la pression.

Guyno fait confiance à ton instinct, dans 35 kms tu pourras en parler…

Arrivé sur Saint Nazaire, j’échange quelques mots avec un cycliste qui me dit :

- Un jour j’ai essayé de le traverser mais j’ai fait demi-tour, je ne faisais pas de vélo depuis longtemps.

Bon, perso, je fais du vélo depuis un temps certain !!!

Quelques instants plus tard, me voilà sur ce bel ouvrage de trois kms tenant le guidon d’une main et la GoPro de l’autre. Dans le cadre d’un vent modéré, le formellement déconseillé est pour le moins exagéré !!!

Le deuxième argument du net était le trafic. Monsieur ou Madame qui avez écrit ces conseils, savez-vous que c’est le lot quotidien du cycliste qui bien souvent n’a pas de belle pistes cyclables à sa disposition et se fait régulièrement doubler par des camions sur des routes à deux voies…

Une société qui imagine toujours le pire sans y mettre la mesure inévitable castre les envies ou projets du plus grand nombre. C’est là que le sixième sens, le libre arbitre, l’instinct sont d’une importance inestimable. Dans ce domaine, l’éducation est fondamentale.

Dans le même ordre d'idée, les  infos et autres émissions de la télévision parlent de la violence plus que de mesure.

Pas loin de quatre mois que nous sommes sur les routes Françaises sans un seul incident ; que de stress gagné en ayant zappé tous ces reportages anxiogènes. Bien sûr, on n’est à l’abri de rien mais on ne peut se polluer constamment pour un évènement hypothétique, exceptionnel.

Après un pique-nique sur Beauvoir, nous prenons à Sallertaine nos quartiers dans un mobil home quatre personnes ! C’est le premier depuis notre départ, nous l’apprécions d’autant plus qu’il pleut toute la soirée.

Il nous reste cent  "petits" kms que nous ferons en deux étapes. En effet, Valérie et Christophe des amis Vendéens habitant à 60 kms d’ici nous invite à passer la soirée et la nuit chez eux le Vendredi soir. Il restera alors quarante kms pour le lendemain, jour ou nous terminerons cette grande boucle !

A propos de la carte du site, nous avons supprimé les aller-retour Mulhouse et Dol de Bretagne, en ne conservant que la partie tour de France vélo. On n'a trouvé que c'était plus joli et plus en phase avec le projet :-))

Demain, la fainéantise sera maître du jeu, Joel un copain de Beauvoir nous paie le café en après-midi.

Ah si j’oubliais, nous avons tout de même un peu de travail, il nous faudra acheter des fruits de mer pour demain soir ;-))

Le pont de Saint Nazaire !!!
press to zoom
1/2