tour du monde


 



2ème MOIS DU VOYAGE - 19 mai au 26 mai 2013


Dimanche 19 mai – VLA DI VO STOK, Russie

Echange de mails, de téléphones, photos, films. Nous quittons Max et son épouse (désolé pour Mme, nous n'avons pas retenu son prénom) ; départ vers 8h15. De fait, la route est globalement mauvaise avec encore des portions en chantiers. J'ai déjà dit la Russie, ça se mérite ça restera vrai jusqu'au bout.

Dans certains endroits, certains trous peuvent faire 40 cm de profondeur. Si tu n'as pas évité, la journée s'arrêtera là !!!

La pluie nous accompagne pour les 80 derniers km mais en arrivant à destination, le mot bonheur a 4 syllabes : VLA DI VOS TOK !!!

Malgré le temps pourri, un bon moment d'émotion...

Comme prévu, Anton nous attend dans une station et nous emmène à l'hôtel ; nous passons la soirée avec lui. Il nous fait visiter la ville (les photos sont médiocres, il pleut toujours).

Excellent repas chinois, demain rendez-vous à 10h avec Anton pour la réservation du bateau.


Lundi 20 mai - réservation du bateau pour la Corée ; à Vladivostok, Russie

Anton, ponctuel, est là à 10h. La pluie nous accompagne jusqu'au port où nous laissons l'Envol. Ensuite, nous passons entre 4 et 5h pour régler la réservation, le stockage de la moto, le chargement, nos billets, et les documents de douanes pour l'Envol. Chaque procédure est dans un endroit différent, nous allégeant à chaque fois de quelques dollars ou quelques roubles !!!

Grâce à Anton, nous n’avons pas eu besoin de chercher et on peut dire qu'il nous a été d'un grand secours pour toutes ces démarches. Il est 15h et tout est fait pour un départ mercredi. Hier, nous étions à 540 km et aujourd'hui la réservation pour la Corée est réglée. Impossible sans une aide sur place.

Le nouvel hôtel moins cher pour les deux nuits à venir a été réservé par Nikolay (Khabarovsk). Que d'attention pour nous !!!

Dans l'après-midi, devinez, on s'est reposé, cela faisait longtemps.

Et demain quartier libre !!!


Mardi 21 mai - quartier libre à Vladivostok, Russie

Un petit tour en ville le matin, un petit l'après-midi et, entre les deux, mise à jour des textes pour le site, tri des photos.

Vladivostok est une des villes au monde où les gros 4X4 sont les plus nombreux. La ville est propre, agréable, et on peut y croiser des militaires de la marine. N'oublions pas que la situation de Vladivostok est dans un endroit stratégique (Océan Pacifique, proximité de la Chine, Amérique du Nord premier « voisin » vers l'Est). Mais avant tout, c'est un endroit mythique pour tout voyageur !!!

Anton doit venir nous rejoindre vers 19h pour passer la soirée ensemble.


Mercredi 22 mai – bateau entre la Russie et la Corée

10h direction le port avec Anton qui veut nous accompagner jusqu'au bout. Pour l'occasion, il nous acheté du poisson séché, du saumon frais et une boite de chocolat de Vladivostok.

Vers 11h30, nous nous quittons avec, comme d'habitude, une émotion contenue. Tous ces gens qui vous aident avec générosité et que nous ne reverrons peut-être jamais...

Arrivés sur le bateau, nous bénéficions d'une superbe vue sur les bâtiments de guerre russes, un vieux gréement et le pont en fond de toile.

Nous prenons possession des chambres, euh des dortoirs, en fait peut-être 70 personnes dans le même espace...

On va mettre les boules quies pour ce soir !!!

Le bateau n'est pas très grand, pas grand chose à y faire à part profiter un peu de la mer et de l'air vivifiant et, bien sûr, prendre une bonne bière au bar.


Jeudi 23 mai – Premiers pas en Corée à Don Ghaé puis GangNeung

Il est 5h30 et déjà les Coréens (plutôt les Coréennes...) jaquettent un peu comme au marché...

En fait, il y a moindre mal, nous venons de prendre 2h de recul par rapport à hier (à Vladivostok ; il est 7H30).

Arrivés à Don Ghae, prise en charge par les officiels Coréens pour la sortie de l'Envol (très peu de véhicules dans le bateau). Un employé de la douane nous emmène en ville pour retirer du cash et ainsi pouvoir payer l'assurance, les frais de douane, l'importation temporaire etc. En fait pas loin de 300 €. Nous avons réservé un hôtel au nord à GangNeung. Un gros 50 km à faire, ça nous change... On nous confirme que les motos ne peuvent pas rouler sur autoroutes. Sur les routes, les premières impressions ne sont pas les mêmes qu'en Russie : pas ou peu d'endroit ou doubler et vitesse limitée à 60 sur la portion empruntée (une petite nationale chez nous). Les panneaux sont quelquefois en anglais et en coréen mais de temps en temps seulement en Coréen !!! Impressions à confirmer les prochains jours.

Nous longeons la côte et pique-niquons au bord de la plage. Arrivée à l'hôtel vers 16h45 .

Nous attendons maintenant pour les jours qui viennent des nouvelles du transfert vers le Canada. Nous essayons d'en profiter pour se balader un peu dans ce pays méconnu.


Vendredi 24 mai – Gyeongju et parc de Tumuli, Corée

Nous nous rendons aujourd'hui à Gyeongju dans le sud du pays, environ 250 km à faire. Le départ est un peu laborieux. Pas de GPS et pas facile de s'y retrouver dans la campagne. Bilan, une heure environ à brasser du vent pour se retrouver sur une entrée d'autoroute. On nous avait dit que c'était interdit aux motos, et bien c'est vrai !!!

En voulant entrer par les portes prévues à cet effet, les sirènes se mettent en route et une employée arrive tout sourire en nous expliquant que les voies express ne sont pas pour nous.

Au moins on est fixé (la veille, on avait eu un petit débat sur le sujet, je voulais essayer, Dedette non!!!).

Ensuite, on finit par retrouver la nationale n° 7 qui longe la côte. Quelques endroits sympas, du sable fin, pas grand monde et il fait environ 30°C. Pour la conduite, pour compléter ce que nous avons dit hier, il arrive tout de même que les coréens dépassent la vitesse autorisée mais on est loin de la conduite rock and roll des russes...

Arrivés à l'hôtel, nous sommes plutôt heureux de la chambre : 24 m², lit de 2 m, baignoire spa, ordinateur, salon, produit de beauté, enfin : le grand luxe (pour nous). Le tout pour environ 47 €, c'est supérieur à notre moyenne quotidienne mais ça fait du bien.

Le soir nous allons marcher en ville pour y voir le parc de Tumuli (23 « tertres » étant en fait 23 tombes de différents rois de Corée), puis balade à pied et repas dans un petit resto. Ce qu'il y a de bien, une fois que l'on a choisit notre fourchette de prix, c’est qu’on a la surprise dans l'assiette !!!

Avant le dodo, on teste le spa. Dedette a la mauvaise idée de vouloir de la mousse. Et bien c'est justement la chose à ne pas faire avec un spa. La mousse prend du volume, du volume, du volume, au secours j'étouffe...

 

Samedi 25 mai – Gyongju, temple de Bulguksa et grotte de Seokguran, Corée

8h00. Avant de descendre pour le petit déj on frappe à notre porte. En fait le petit déj est servi dans la chambre ; on aime bien la Corée !!!

A coté de Gyongju, deux incontournables en Corée : le temple de Bulguksa et la grotte de Seokguran. C'est à 25 km de la ville.

Pour être franc : contents de l'avoir fait mais on s'attendait à mieux. La grotte de Seokguran nous fera marcher vers le mont T'oham. Le chemin qui y mène est assez pentu mais verdoyant, nous pouvons y croiser de petits écureuils pas très sauvages.

Les Coréens nous paraissent assez joyeux et souriants.

Retour à l'hôtel vers 16h. Nous devons nettoyer l'Envol car nous avons peut-être un départ bateau semaine prochaine et on nous dit que les Canadiens sont assez pointilleux sur l'état des véhicules qui arrivent sur leur territoire.

Cette partie du voyage n'est pas celle que nous préférons : aller au port de Busan (5ème port du monde), laisser l'Envol pour à peine trois semaines, réserver un avion pour Vancouver, peut-être réserver une voiture… enfin pas mal de tâches incontournables. On se console en se disant que les grands espaces Canadiens nous attendent.

Pour le moment, nous attendons avec impatience des nouvelles de Wendy (contact coréen pour organiser le transit) pour des dates précises.


Dimanche 26 mai - Direction Busan, Corée

Aujourd'hui nous descendons comme prévu vers Busan, le port supposé d'embarquement. Pique-nique dans le centre de la ville (celle-ci est très grande 3 600 000 habitants). A coté de l'endroit où nous mangeons, un petit commerce style magasin de bricolage. Avant notre départ, le propriétaire vient nous voir et nous donne deux œufs en nous faisant voir ses poules derrière la porte de la cour ; j'espère que l'on ne fait pas pitié quand même !!!

Ensuite, on se dirige vers le point GPS noté la veille sur l'ordi. Seulement, quand on se trompe de référence, on se retrouve dans le mauvais endroit. Ensuite pas de plan, et dans une ville aussi grande, la seule solution est le taxi. Environ 40 minutes pour le taxi pour 8 euros. Là on est loin des prix français.

Arrivés à l'hôtel, nous ouvrons nos mails, toujours pas de nouvelle de Wendy, notre transitaire. Nous écrivons un mail en demandant d'accélérer pour réserver un bateau.

Ensuite, petit tour à pied où nous visitons Busan Tower. Nous faisons 5 distributeurs pour avoir du cash. Aucun n'accepte de combler le vide du portefeuille !!! En désespoir de cause, nous achetons un peu à manger avec la contre valeur de 9 euros qui nous reste. En rentrant à l'hôtel, auprès d'un autre distributeur, nous demandons à un couple de Coréens un « bon » distributeur. Sans hésitation, ils décident de nous y emmener et en fin de transaction prennent en photo les français rencontrés à Busan !!!

TOUR DU MONDE EN SIDE CAR

Tout ce qui n'est pas partagé est perdu...

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player