tour du monde


 



DEBUT DU 6ème MOIS DU VOYAGE - 29 août au 2 septembre 2013


Jeudi 29 août - Panama, Panama

Panama City !!!

Nous décidons de rejoindre la ville de Panama aujourd’hui. Dans notre esprit, nous sommes déjà dans les préparatifs du transfert sur l’Amérique du Sud (pas de route du Sud du Panama vers le Nord de la Colombie). Quand le transit de l’Envol sera calé, il sera toujours temps de faire quelques incontournables du pays. Le départ ce matin ne se fera que vers 10h45 et comme hier, rien de bien marquant au bord de la route. Par trois fois, nous sortons de la Pan Américan pour rejoindre l’océan pacifique situé à quelques km

Dans les trois cas, nous arriverons sur des quartiers ou villages complètement privés avec un accès à la mer impossible de la route. En fait, les propriétés se touchent et donnent directement sur la plage. Au Costa Rica, on disait qu’il était super agréable de garer son véhicule à 10 m du sable. Là c’est plutôt l’exemple inverse !!! Cette possession de la côte par de riches propriétaires laisse un goût amer. On n’ose imaginer qu’il en soit de même partout au Panama, on a du manquer de chance ce matin…

Notre hôtel est dans le centre de la ville, et nous arrivons à l’heure de la débauche ; après une erreur de navigation et 45 minutes de bouchon, nous prenons possession de notre chambre. Où aller demain pour organiser le transfert ? Je ne trouve rien sur le net de bien précis.

En allant au restaurant près de l’hôtel, un couple de Colombiens nous aide dans une traduction et pendant la conversation l’homme se propose de chercher de son coté au sujet du transport de l’Envol. En rentrant du resto, nous avions une réponse sur notre boîte mail avec quelques pistes ; plutôt sympa !!! Demain, nous irons au port de Panama ville coté Pacifique, et Colon coté Atlantique. N’oublions pas que le pays malgré sa petite taille a une situation exceptionnelle sur la planète, il est le lien entre les deux Amériques et entre les deux océans.


Vendredi 30 août - Panama, Panama

Labyrinthe…

Avant de m’endormir hier soir, j’avais trouvé quelques pistes pour le transfert de l’Envol. C’est la chose à faire en premier. Nous avons envoyé quelques mails à des compagnies de fret et avons en plus une adresse où l’on peut avoir un contact direct. Pour retrouver cette adresse à la *** nous mettons un certain temps, je dirais même plus qu’un temps certain. En fait, à peu près ce qu’il faut pour suer dans le casque, dire quelques gros mots, voir même se prendre la tête avec sa moitié !!! Vous aurez pour preuve, notre merveilleux Panama tour sur Google Maps… Pour faire court (ou plutôt long), environ 80 km là où 30 auraient du suffire. Pour être franc, on disait un peu moins aujourd’hui : elle n’est pas belle la vie !!! Vers 14 h, on trouve enfin notre transitaire en chair et en os. L’entrée dans le bâtiment est ultra sécurisé, on se croirait dans un coffre fort mais il n’en est rien : juste des employé(e)s dans des bureaux avec une ambiance plutôt feutrée. L’une d’entre elles nous reçoit et nous donne les renseignements que nous cherchons. Nous attendons les réponses sur le net et prendrons la décision rapidement. D’après les premières infos, l’Envol ne quittera pas l’Amérique Centrale avant une semaine.

Le retour sur Panama se fera par le pont que nous avions raté hier, ce qui permettra de faire des images sympas de l’endroit mythique qu’est le canal de Panama. En rentrant du resto, nous croisons le couple de Colombiens rencontrés hier. L’homme nous informe que des manifestations importantes ont lieu en Colombie depuis plusieurs jours, et que des routes principales peuvent être bloquées. « Prenez une bonne décision pour garantir votre sécurité » nous dit-il ; arriver directement en Equateur peut être une option. Ca, c’est le genre de nouvelles qui vous pollue la fin de soirée. Sur le net, pas de catastrophisme, mais ils en parlent. Nous devons prendre notre décision dans les 2 jours… La nuit porte conseil, on compte sur elle.


Samedi 31 août – Panama, Panama

Si conseil il y a eu cette nuit, ce n’était pas très clair, alors on s’est dit qu’on allait tout de même faire le choix de passer par la Colombie. Une partie de la matinée se passe à écrire à plusieurs compagnies de transport, il vaut mieux avoir plusieurs choix.

Dans l’après-midi, nous marchons dans la ville nouvelle de Panama. Les immeubles et les gratte-ciels longeant le Pacifique sont du plus bel effet. Dans les grandes villes traversées depuis notre départ, c’est à notre avis le plus bel ensemble dans le style. Nous avons oublié la caméra, il nous faudra revenir.

En soirée, je me couche rapidement, deux graviers pris dans le même œil avant hier sur la route m’ont occasionné un bel hématome. Le fermer pendant une bonne nuit ne lui fera que du bien.


Dimanche 1er septembre – Parc de Soberania et écluses de Miraflores, Panama

Le réveil se fait avec une bonne nouvelle : un client d’un transitaire est prêt à partager le même container pour l’envoi du side-car en Colombie.

Après avoir donné notre accord de principe, nous sortons de Panama City pour nous diriger vers le Parc de Soberania. Cet endroit propose un parc zoologique ne valant pas le détour mais aussi une balade en forêt tropicale beaucoup plus intéressante. Très peu d’aménagement ; on se croirait presque des explorateurs…

Après cet épisode nature, nous rejoignons non loin d’ici les célèbres écluses de Miraflores. La chance est avec nous, un très gros porte-containers fait un passage dans ce lieu mythique. Malgré la taille du bateau, le transfert se fait assez rapidement ; en fait aussi vite qu’en présence de petites écluses pour des petits bateaux. De plus, l’endroit est aménagé pour pouvoir prendre un petit café en même temps. Ces traversées se font jour et nuit et tout cela est bien rodé.

En rentrant ce soir, nous apprenons par mail que le client qui devait partager le même container que nous s’est désisté pour un autre transporteur. Demain matin, nouveaux échanges en perspective.


Lundi 2 septembre - Panama

On veut un bateau !!!

Repartir presque à zéro pour la recherche d’un bateau pour l’Envol… Le client qui devait partager le container avec nous nous a donné le site web d’un autre transitaire. Il nous faut le contacter pour avancer. A l’hôtel, internet ne fonctionne plus. Restons zen, je devais me faire couper les cheveux depuis quelques jours, on va en profiter. Autour de notre hébergement, il est facile de trouver des commerces en tout genre, le coiffeur n’échappera pas à la règle : il est en face l’hôtel. Vers 11 h, de retour à notre chambre, nous décidons d’aller au cyber café d’a coté et, à ce moment là, miracle, internet revient. Pas de temps à perdre, il nous faut un transitaire cette semaine (le rythme des rotations est hebdomadaire).

L’après-midi n’a rien de passionnant mais sera constructif. Pour faire court, on a trouvé une place dans un container de 40 pieds (12 m) comme troisième véhicule. Ce sera serré mais ça doit tenir (on doit enlever la roue de secours et le jerrican). Dès demain matin, on doit se rendre à la DIJ branche de la police nationale de Panama qui donnera après inspection de l’Envol son autorisation afin que celui-ci quitte le territoire.

Pour sourire un peu, on vous envoie une copie de mail reçue du transitaire en anglais et traduite en français concernant les procédures de transfert du side-car. On vous laisse apprécier la clarté !!!

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une fois que vous arrivez ouvert le moteur... ils vérifient que le numéro du moteur… la série contre les documents originaux.

Prêt qu'ils vous ont dit de revenir 14 heures l'après-midi... s'il vous plaît aller jusqu'à 15 heures de sorte que vous n'avez pas besoin d'attendre si longtemps et là ils demandent le port du voile : Cristobal et le transporteur : littoral.

Dans l'après-midi ne pas utiliser court... Bermudas ils permettent de tennis. Son un bureau public. A port mercredi aucun problème, vous pouvez aller comme vous voulez. Demain dans la matinée, mais aussi pour ramasser l'autorisation aucune.

C'est ensuite dans le bâtiment en face où vous allez dans l'après-midi.

Mercredi, vous allez avec les 7 véhicules à Colon. 1er à la coutume, tamponner votre passeport et obtenir une autre autorisation, puis au port Cristobal.

Prêt au chargement que vous payez Amy... vérification et de conseil pour vous et les 2 autres véhicules par la poste, vous êtes libre de voyager à Carthagène.

Vous seriez en contact par courrier avec moi et le transporteur Panama, puis transporteur Colombie,

également recevoir des mesures pour faire à Carthagène.

voile ce vendredi et arrivée lundi... Lundi midi vous pourriez commencer avec le pick up de vos documents.

plus d'infos dans mails à tous les voyageurs...

mercredi : à Amador yacht club de 8.30 à proximité de vendredi... immi lorsque vous entrez Amador main droite.

Un abrazo... demain, vous n'avez pas besoin d'une copie de la facture.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bien sûr, nous avons demandé des explications complémentaires dans un nouveau message.

Un tour du monde est plein de découvertes en tout genre et le coté administratif des procédures aux frontières en fait malheureusement partie. Une fois de plus, on se couchera moins bête qu’en se levant ce matin…

TOUR DU MONDE EN SIDE CAR

Tout ce qui n'est pas partagé est perdu...

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player