tour du monde


 



DEBUT DU 5ème MOIS DU VOYAGE - 29 juillet au 4 août 2013


Lundi 29 juillet – Frontière Etats-Unis/Mexique

Ne connaissant pas la durée de la traversée de la frontière mexicaine, nous partons de Tucson vers 8h30. Du coté américain, on nous dit que le document d’exportation de l’Envol ne peut se faire qu’à Mariposa à 2 miles d’ici au bureau des affaires commerciales de la frontière. Avec un peu de difficulté, nous trouvons ce fameux bureau où la douanière nous dit que cette procédure est quelque peu inhabituelle… Forcément un side-car qui vient de France par la Russie, la Corée du Sud, qui quitte les USA pour le Mexique, il ne doit pas y en avoir des centaines !!!

En passant la frontière américaine, nous ne sortons même pas les passeports puis nous passons la frontière mexicaine sans même un douanier. Etant tout de même un peu surpris (pas de tampon sur le passeport), nous rebroussons chemin pour nous rendre compte qu’en fait il fallait nous arrêter dans un bâtiment sur la droite. Là, nous payons 56 dollars pour le permis de séjourner et on nous indique qu’il faut ensuite nous arrêter à 21 km d’ici pour le véhicule et le permis de conduire. Là, nous payons 400 dollars (glups) de dépôt de garantie pour le véhicule, ce montant étant récupérable à la sortie du pays, c’est mieux comme çà !!! Ensuite 48 dollars pour le permis de conduire au Mexique. Nous pouvons enfin rouler tranquille dans ce nouveau pays, il est 13 h.

Après avoir déjeuné à Magdalena nous rejoignons Hermosillo à 260 km où nous avons réservé un motel. Premier pas pour Dedette en espagnol, pas de chance, le mexicain qui tient le motel n’a pas reçu la réservation et ne parle pas un mot d’anglais, nous finiront sur l’ordinateur avec Google Traduction !!!

On ferait bien la grasse matinée demain…


Mardi 30 juillet – Direction Los Mochis - Mexique

Direction Los Mochis proche de la cote du Golfe de Californie.

Nous n’avions pas fait trop attention mais pour rallier Mexico le 5 août pour rejoindre Anabelle et Yann (notre fille et notre gendre qui viennent nous rejoindre pour une semaine de voyage), la distance est de minimum 2500 km. Mine de rien il n’y a pas trop à traîner. Alors pour avancer, nous prenons l’autoroute qui est payante contrairement aux Etats-Unis. Le temps est chaud et en plus très humide, souvent cette impression d’être collants de la tête aux pieds ; il y a plus agréable… L’herbe au bord des voies est verte, il doit pleuvoir régulièrement.

Les restaurants cabanes au bord des routes se trouvent souvent dans des aires de repos poussiéreuses. Le casque est facultatif et voir un cycliste en contresens sur l’autoroute ne surprend personne. Pour les pick-up, on s’installe dans l’habitacle et pour les autres comme au bon vieux temps en France, on voyage dans la benne… En ville, la circulation est… virile.

Après 480 km, arrêt dans un hôtel où comme souvent, l’employé s’empressera de nous faire mettre le side-car à l’abri. En effet le parking qui se ferme avec des cadenas est entouré de grillages de 2 m de haut et comme si ce n’était pas suffisant, des fils barbelés pour couronner le tout.

Je crois que l’on peut dormir tranquille !!!


Mercredi 31 juillet – Mazatlán, Mexique

Allez, une dernière journée avec de la distance et ensuite on lève un peu le pied pour Mexico. Nous avons réservé à Mazatlán, ville touristique située juste à l’entrée du Golfe de Californie, soit 420 km sur la 15. Lors d’un relais de Dedette, nous sommes arrêtés par la police mexicaine qui nous demande d’où on vient et où on va : et bien on va vous expliquer !!! Il nous laissera repartir sans même demander nos papiers…

Au sujet de la police, nous la voyons plutôt très souvent sur la route et qui plus est, armée.

Il est vrai que le trafic a l’air d’être un sujet au Mexique. Hier, on vous a parlé des autoroutes payantes, on peut dire que les Mexicains ont compris comment marchaient les péages malgré de nombreux travaux !!!

Mazatlán est une ville de 400 000 habitants bénéficiant de longues plages. Nous nous baladons sur le remblai très animé et finissons la journée dans un petit resto.

Demain, ayant moins de km à faire, nous éviterons les autoroutes en prenant le réseau secondaire.


Jeudi 1er août – Tepic, Mexique

Comme prévu hier, nous ne prenons pas l’autoroute plus rapide mais payante et surtout ne permettant pas de bien rentrer dans le pays. Aux carrefours avec feux, il est courant d’y voir des vendeurs en tout genre démarchant les conducteurs.

Au Mexique, il n’est pas rare que les routiers équipent leurs camions avec un échappement quelque peu libéré. En France on se demanderait à juste titre pourquoi un échappement sport sur un camion, pas eux !!!

La présence policière est très visible hors autoroutes. Les motards de la police roulant en 650 V Strom sont armés jusqu’aux dents : impressionnant.

Tepic, ville située à une altitude de 900 m, est la capitale de l’état du Nayarit. La route pour y arriver est bordée de végétation luxuriante et on y cultive entre autres la canne à sucre, la banane, le café. Nous avons eu l’occasion de prendre une nuée dans la journée, pas surpris que tout soit si vert…

En soirée, nous ferons un tour à pied dans la ville. Comme encore dans de nombreux pays, les petits commerces de toutes sortes fleurissent le long des rues et créent une animation oubliée dans les pays dits modernes. Demain direction Guadalajara 2ème ville du Mexique avec 4 millions d’habitants…


Vendredi 2 août – Guadalajara, Mexique

Rien d’extraordinaire aujourd’hui mais une belle journée de route au milieu de la montagne. Nous en profitons pour faire plusieurs pauses et prendre des photos de la végétation omniprésente et des variétés de végétaux inconnues chez nous en milieu naturel. Entre les montagnes, l’agriculture occupe l’espace.

En milieu d’après-midi, nous demandons un café dans un restaurant typique. La serveuse est très surprise de notre demande a priori pas très courante à 16 h. Ici comme dans d’autres pays, le repas de midi ne se fait pas à midi, mais plutôt dans la journée en fonction des emplois du temps de chacun.

 

Malgré l’importance de Guadalajara, nous arrivons sans problème à notre hôtel. Le GPS étant forcément précieux dans ces cas-là. Nous finissons la journée en plein centre et pourrons bénéficier du coucher de soleil sur la cathédrale, le théâtre, la rotonde et le palais gouvernemental. Voyant nos appareils vidéo et photos, deux policiers nous abordent en nous conseillant de les cacher pour éviter le vol. Pas de paranoïa, mais restons prudents…


Samedi 3 août – Zatopan, Mexique

Grasse matinée, bon petit déjeuner, mise à jour de Collection d’horizons, planification des deux prochains jours, il est 13 h, c’est dingue comme le temps passe vite...

A propos des prochains jours, nous devons retrouver Anabelle et Yann à Mexico le 5 août. On s’est dit pourquoi pas arriver une journée avant pour une petit tour dans le centre historique de Mexico ? Cela nous fera une grosse journée demain (550 km) mais cela nous permettra de profiter de la capitale, et puis on est jeune (au moins dans la tête) !!!

 

En début d’après-midi, nous allons à Zatopan dans la banlieue de Guadalajara. Là, nous pourrons y admirer la basilique de Zatopan. Un mariage mexicain complète le tableau, tout le monde est sur son 31 y compris les enfants. On nous avait dit que le peuple mexicain était l’un des peuples de la planète ayant un réel problème avec le surpoids, on vous le confirme, c’est un sujet !!!

En fin de journée, un nouveau tour à pied dans le centre ville encore plus animé qu’hier (on est samedi) : petits commerces, vendeurs de rues (adultes ou enfants), kiné exerçant à même le sol, musiciens, clochards, handicapés faisant la manche. Tout ça crée un cocktail bruyant coloré et cette impression d’être vraiment ailleurs…

Le réveil est mis vers 6 h, nous nous rendons à Mexico 2ème ville du monde avec 23 millions d’habitants (district compris)…


Dimanche 4 août – Direction Mexico, Mexique

Compte tenu de la distance, nous décidons de faire une bonne partie de la route sur l’autoroute 15 et partons vers 8 h. Pour la bonne nouvelle, cette autoroute est en très bon état, le revers de la médaille, c’est le tarif, par rapport au niveau de vie du Mexique, c’est juste délirant. Pour faire court, on a payé 24 € pour à peine 400 km. Alors, on s’est dit, prenons les routes de campagnes : là c’est délirant aussi, 130 km en 3h30.

Vous connaissez les ralentisseurs chez nous et bien là, ce ne sont pas des ralentisseurs mais des « arrêteurs » !!! Impossible d’en prendre un à plus de 5 km/h, sinon vous finissez à pied. Et puis dans les villages, y’en a pas 1 ni 2, mais 3, 4 ou plus…

Fêtes locales, routes de montagnes puis arrivée dans Mexico ou l’on regarde le GPS, les feux, les gens qui nous doublent sans tendresse, les p… de bosses sur la chaussée, et on n’a que deux cerveaux !!! Bref à 17h30, nous arrivons à l’hôtel 2 minutes avant une grosse averse : là, les dieux étaient avec nous.

Mexico est située à 2 000 m d’altitude ; l’altimètre est passé à près de 2 800 m dans la journée.

Demain est un grand jour, Anabelle et Yann seront là en soirée. En les attendant, nous irons nous balader dans le centre de Mexico (repos pour l’Envol).

TOUR DU MONDE EN SIDE CAR

Tout ce qui n'est pas partagé est perdu...

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player