tour du monde


 



3ème MOIS DU VOYAGE - 17 au 23 juin 2013


Lundi 17 juin – l’île de Whidbey, USA

Pour notre dernière journée de balade avant de retourner chez Marilyne et Duane, nous décidons de visiter l'île de Whidbey. Beaucoup de propriétés privées au bord de l'eau ou au milieu de l'île mais toujours avec cette impression d'espace qui nous manque quelquefois dans notre beau pays. Aujourd'hui, désolés mais on prendra encore quelques clichés de véhicules particuliers. En allant dans une concession de caravanes, le propriétaire nous fera visiter un Motorhome pouvant être tractée par un Pick-Up : intérieur impressionnant avec les cotés qui s'ouvrent, cuisine incorporée, cheminée avec insert (oui vous avez bien lu), chambre avec lit grande taille, la clim... Quasi 10 m de long avec un bon 3,50 m les cotés déployés. On a fait quelques photos. Bon ok, dans nos campings français ou à garer devant la maison, ce sera un peu difficile !!!

Vers 17h, retour chez Marilyne et Duane, l’accueil est... comme d'hab !!!

Déjà 1000 miles sur l'état de Washington...

Pas de message concernant le papier d'EPA, patience...


Mardi 18 juin - Seattle, USA

Balade dans Seattle, Pike Place Market, Sculpture Park. En demandant l'adresse de Sculpture Park, on se rend compte une fois de plus que ce n'est pas parce que l'on a orthographe du mot qu'il est facile de se faire comprendre... Qui a dit que notre accent n'était pas bon !!!

Sculpture Park est un parc agréable au bord de la mer, une occasion pour les habitants de goûter à la nature tout près de la ville ; quand aux sculptures, ne faîte pas un détour juste pour elles... pour certain c'est de l'art (voir les photos...). Ensuite nous allons au pied de la tour de Seattle, plus jolie à notre goût que celle de Busan en Corée du Sud. Nous disons au pied car on a trouvé que 25 dollars par personne pour aller à son sommet était quelque peu sur évalué !!!

Petite pause sur une plage de verdure au bord de l'eau avant le retour chez Marilyne et Duane où le repas nous attend. Nous ne les remercierons jamais assez de leur accueil... Pour l'EPA, toujours rien, nous commençons à nous impatienter (même si le délai des 10 jours mini ne sera atteint que demain). C'est décidé, demain nous écrirons pour avoir des nouvelles.


Mercredi 19 juin – Seattle, USA

Environ 1h après avoir envoyé un mail à l’EPA, nous avons une réponse qui nous indique que nous devrions avoir le document avant le week-end. On croise les doigts pour l'avoir assez tôt pour récupérer l'Envol avant vendredi soir. Enfin pour le moment, le dossier n'est pas perdu, l'autorisation n'a pas l'air de poser problème, on se voit déjà remonter sur notre cheval... Un petit détail, l'état de Washington serait l'état le plus dur des US en matière de législation sur l'environnement.

L'après-midi on part sans but juste pour tuer le temps. On s'arrête dans une taverne (déjà le mot on aime bien...) et de fait on y passe 2h plutôt sympa. Des américains se retrouvent après la journée de travail ou des retraités viennent y passer un peu de temps pour discuter, boire un verre ou faire une partie de billard. Ensuite, on pourrait presque dire, on est « rentré à la maison » où nous dînerons avec Duane et Marilyn. Au menu poulet aux asperges et une bon magnum de Merlot.

Elle est pas belle la vie !!!


Jeudi 20 juin : L'Envol le retour !!!

En cours de matinée, on reçoit l'autorisation EPA, yes !!!

Ensuite, passage aux douanes, puis Duane appelle un service du port pour être accompagné dans la récupération de l'Envol. Celui-ci est garé à l'abri dans un immense hangar où pick-up, motos, voitures attendent sagement leurs propriétaires. Le side-car a-t-il été ouvert, les casques sont-ils encore là etc. Et bien tout y est, y compris la clé de contact.

Fini la vie de pacha dans la Nissan Almera !!! Le retour chez Marilyne et Duane se fera sous une pluie battante et dans les embouteillages de Seattle. On a attendu assez longtemps, on ne va pas se plaindre !!!

Demain 21 juin, nous passerons une dernière journée chez nos hôtes afin de planifier notre voyage au Canada, de peut-être faire un colis retour France pour des affaires inutiles, faire une lessive, enfin partir tout neuf.

Une fois de plus l'horizon nous attend...


Vendredi 21 juin - USA

Comme prévu hier, la journée sera relax ; nous préparons le départ de demain. Nous retournons en France environ 11 kg de bagages inutiles (nous avons un peu de recul maintenant). Cela fera moins de poids et surtout un peu moins d'encombrement.

En soirée, nous invitons Marilyne et Duane au restaurant. Ils nous remercient du geste, nous leur répondons que c'est un minimum !!!


Samedi 22 juin – Arrivée sur le sol Canadien

Nous quittons nos hôtes qui nous indiquent en partant l'emplacement de la clé de la maison si on repassait ici et qu'ils étaient absents... On le dira une dernière fois, pas possible de faire mieux en matière d'accueil et de disponibilité.

Le départ se fait sous un ciel bleu : c'est bon pour le moral. Si le temps reste beau, nous campons ce soir au Canada. La frontière se passe en un seul poste avec seulement les questions d'usage sur notre voyage et le contenu de nos bagages. Trois minutes d'échange et nous voilà sur le sol canadien.

Initialement, l’Envol devait arriver à Anchorage en Alaska mais, sauf erreur, il n'existe pas de bateau pouvant emmener le side-car directement là-bas. Il nous aurait fallu réserver un deuxième bateau et un deuxième vol de Seattle pour l'Alaska. Le budget et le timing étaient alors hors cadre.

La première partie de notre parcours dans ce grand pays se fait vers le nord en direction de Prince George à quasi 900 km de la frontière (au Canada, nous oublions les miles américains et retrouvons nos chers km). Nous longeons la Fraser et la Bonaparte River.

Depuis ce matin, le ciel s'est chargé et les paysages ont perdu de leur éclat. Vers 17h, environ 50 km avant Cache Creek où nous comptons nous arrêter, nous prenons une forte averse qui nous fera décider de prendre un motel.

On aimerait bien ranger les combinaisons de pluie pour plus longtemps qu'une demi-journée !!!


Dimanche 23 juin – Direction Prince George, Canada

Après la pluie, le beau temps. Nous partons par un beau ciel bleu et prenons la direction Prince George vers le nord. Une fois n'est pas coutume, entre Dedette et Guy No aujourd'hui, c'était plutôt orageux !!!

Quand on roule au Canada, on pourrait confondre par moment avec les Etats-Unis. Toutefois ici, cela paraît en moyenne plus pauvre que la région de Seattle qui, soyons objectif, est plus riche qu'une grande partie du territoire américain.

Ici, les habitations sont souvent de très grands mobil-homes améliorés. Vous y trouvez aussi de nombreuses « petites maisons dans la prairie ». Les Pick-Up n'ont rien à envier à leur homologues américains ; quelquefois utiles pour le travail et le transport dans les « Farms » mais aussi souvent parce qu'il est bien d'en avoir un très gros (rétroviseur à 1,80 m de hauteur, moteur pouvant cuber à 6,7 L, garde au sol délirante). Surprenant de voir Mme venir au supermarché avec ce genre d'engin et repartir avec un demi-chariot de courses.

Les nombreux trucks transportant du bois ne nous surprennent pas, la forêt est omniprésente.

Alain et Véro, des amis à nous ayant fait un parcours sur tout le territoire, nous ont dit que sur de longues distances ces forêts parsemées de lacs pouvait finir par lasser. On veut bien les croire.

En tout cas, la nature est forte ici. Les couleurs sont pures et on comprend que des familles fassent le choix de s'installer dans ces espaces verdoyants.

Pour y voyager, le réseau routier, comparé à la Russie, est parfait. En roulant à 90, vous pouvez faire une moyenne de 80 km dans l'heure. Nous retrouvons partout les Motor-homes tels que vous avez pu voir sur quelques unes de nos photos. Ce soir, nous décidons de camper. On nous avait prévenu pour les moustiques et ce n'est pas une légende (en vous écrivant ce texte 36h après, les traces sont bien présentes...). Peu après l'installation, un fort orage nous permettra de nous rendre compte qu'on aurait du tendre la toile un peu plus !!!





TOUR DU MONDE EN SIDE CAR

Tout ce qui n'est pas partagé est perdu...

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player